MODULE 30 : L’évaluation vasculaire des pieds, un défi d’interprétation

MODULE
mardi 24 mai 2022 - 17h30 - 18h30 - Salle 251 - Niveau 2

L’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) et le diabète constituent les principaux freins à la cicatrisation des plaies. La littérature mentionne clairement que la plupart des intervenants méconnaissent l’évaluation adéquate de l’AOMI et 50% des patients peuvent en plus être asymptomatiques. Or, différentes modalités d’évaluation de l’état vasculaire des membres inférieures permettent de détecter et de diagnostiquer cette AOMI autant chez les patients diabétiques que non-diabétiques. Dans les milieux cliniques, dans la communauté ou à domicile, les professionnels de la santé peuvent recourir minimalement à l’indice des pressions systoliques (IPS), de même que l’appréciation de la qualité des ondes artérielles sonores au Doppler portatif. Cependant, ces examens possèdent certaines limites et peuvent parfois manquer la détection adéquate d’une AOMI si la technique ou la méthode de calculs sont inappropriées, et encore plus, lorsque le patient est diabétique. La distribution des plaques d’athérosclérose dans le réseau artériel et la calcification artérielle peuvent également affecter les résultats des différents examens vasculaires non-invasifs. Les autres examens vasculaires non-invasifs et invasifs ne sont pas toujours facilement accessibles et requièrent très souvent une référence en milieux hospitaliers. Or, ces mêmes examens possèdent également certaines limites importantes.

Les buts du présent module sont de passer en revue différentes modalités de l’évaluation vasculaire artérielle non-invasive des membres inférieurs, de revoir leurs avantages et inconvénients, et leurs limites puis, d’exposer les résultats d’une grille prédictive de la vascularisation artérielle d’une plaie aux pieds comme outil d’aide à l’évaluation de l’AOMI des patients diabétiques ou non-diabétiques ayant une plaie aux pieds. Les résultats de deux études prospectives réalisées à la Clinique des plaies complexes d’un centre hospitalier universitaire affiliée à l’Université Laval (Québec, Canada) seront présentés. Spécifiquement, le premier volet traitera des limites du calcul de l’indice de pressions systoliques en fonction de la distribution de l’athérosclérose dans les artères de la cheville et de la localisation des plaies avec l’importance d’associer la mesure de la pression à l’orteil à l’évaluation vasculaire du pied diabétique en contexte de plaies. Le second volet présentera la phase II de validation d’une grille prédictive de l’évaluation d’une vascularisation artérielle insuffisante à une plaie à un pied de patients adultes diabétiques ou non-diabétiques.

Orateur : Maryse Beaumier, François Paquet, Jérôme Patry, Marc-Antoine Despatis