MODULE 51 : Plaies, psychologie et psychopathologie : quelles interactions ?

MODULE
mercredi 25 mai 2022 - 14h45 - 15h45 - Salle 343 - Niveau 3

Les patients porteurs de plaies, qu’il s’agisse d’ulcères ou de plaies tumorales, sont sujets à des réactions psychologiques et psychopathologiques qu’il importe d’appréhender, d’évaluer et de prendre en considération pour mieux accompagner la personne dans son parcours de soins, souvent long et complexe. En effet, quand la peau, support de la construction psychique, limite entre l’intérieur et l’extérieur du corps et organe de protection vital se trouve endommagée, c’est un vécu d’effraction, de danger et de vulnérabilité que disent éprouver nombre de patients ou qu’ils expriment de façon implicite. Par ailleurs, la survenue de plaies s’inscrit dans le contexte psychologique propre à chaque individu et pourra ainsi avoir un retentissement aux expressions diverses, venant parfois entraver ou tout du moins compliquer la prise en charge et le suivi clinique, tant du côté des patients que des professionnels de soin, parfois mis en difficulté lors de ces accompagnements spécifiques.

Notre intervention aura pour objet de traiter de l’intrication possible entre plaies et facteurs psychologiques et psychopathologiques, que ces facteurs soient préexistants à la survenue de plaies ou qu’ils en soient la conséquence.

Par les modifications de l’image corporelle voire identitaires susceptibles de survenir, l’altération de qualité de vie qui en découle mais aussi l’émergence possible d’une détresse, de troubles anxieux ou dépressifs, parfois même psychotiques, nous tenterons de montrer la nécessité de considérer l’impact psychologiques inhérent à cette situation clinique pour garantir au patient les meilleures chances de guérison. 

Nous nous appuierons sur deux situations cliniques particulières pour illustrer notre propos: d’une part, le vécu des patients âgés, vulnérabilisés par le grand âge et ses conséquences, certains atteints de troubles cognitifs ; d’autre part, celui des patients porteurs de plaies tumorales en lien avec un comportement de négligence. Nous chercherons à identifier quels leviers psychologiques et relationnels permettent d’accompagner ces patients, mais aussi leurs proches, de diminuer leur détresse et tout faire pour qu’ils reçoivent les soins optimaux pour leur maladie.

Orateur : Caroline Baclet-Roussel, Sylvie Dolbeault