SPE4 - Session spéciale - Parcours du patient : Escarres complexes à domicile ou en établissement : Y a-t-il un parcours de soins idéal ?

SESSION SPÉCIALE
mardi 24 mai 2022 - 17h30 - 18h30 - Amphithéâtre Bordeaux - Niveau 3

Un parcours de soin a pour objectifs de faire bénéficier chaque usager d’un suivi médical coordonné, d’une gestion rigoureuse du dossier médical et d’une prévention personnalisée. (1) Il doit permettre le juste enchaînement et au bon moment des différentes compétences professionnelles, une meilleure coordination des interventions professionnelles fondées sur de bonnes pratiques. (2)

Les plaies chroniques touchent en France près de 2,5 millions de personnes et le coût annuel rapporté par une étude menée par la CNAM en 2011 serait de près d’un milliard d’euros uniquement pour la prise en charge en ville des escarres et ulcères. (3) La prise en charge des personnes avec plaies chroniques représente donc un enjeu de santé publique en termes de prévention, d’accès aux soins et de prise en soins sans ruptures dans leur parcours de soins.

Il s’agit donc d’optimiser les organisations en place sur les territoires de santé notamment en termes de prévention, de favoriser l’accès à une prise en soin adaptée au besoin et de limiter les conséquences humaines et économiques de ces plaies chroniques. Le Pôle MPR Saint Hélier possède une expertise reconnue dans la prise en charge des patients lourdement handicapés et porteurs de plaies chroniques depuis de nombreuses années. Pour répondre à cet enjeu de santé publique sur notre territoire de santé, nous avons mis en place une organisation permettant de garantir au patient porteur de plaies chroniques et aux soignants de proximité un accès facilité à une expertise en cas de besoin en favorisant le « aller vers » : la consultation plaie qu’elle soit présentielle ou en télémédecine, l’équipe mobile de réadaptation réinsertion, l’HAD sont autant de dispositifs qui fluidifient les prises en soins. Comme un parcours de santé idéal pour les personnes avec plaies chroniques permettant une prise en soin globale qui comprend la prévention, le soin au plus près du lieu de vie de la personne, et l’accompagnement de la personne mais également des soignants de proximité.

Bibliographie :

(1) Qu’est-ce que le parcours de soin – Ministère des solidarités et de la santé. https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/parcours-de-sante-vos-droits/liberte-de-choix-et-acces-aux-soins/article/qu-est-ce-que-le-parcours-de-soins

(2) Parcours de soin, HAS, https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2012-05/quest-rep_parcours_de_soins.pdf

(3)    Améliorer la prise en charge des plaies chroniques, mars 2015. https://www.ameli.fr

Modérateur-animateur : Sandrine Robineau
Orateur : Sandrine Robineau, Aurélie Duruflé, Chloé Géri, Nathalie Faucher
Retours d'expérience : En Bretagne
Aurélie Duruflé (Rennes)

Un parcours de soin a pour objectifs de faire bénéficier chaque usager d’un suivi médical coordonné, d’une gestion rigoureuse du dossier médical et d’une prévention personnalisée. (1) Il doit permettre le juste enchaînement et au bon moment des différentes compétences professionnelles, une meilleure coordination des interventions professionnelles fondées sur de bonnes pratiques. (2)

Les plaies chroniques touchent en France près de 2,5 millions de personnes et le coût annuel rapporté par une étude menée par la CNAM en 2011 serait de près d’un milliard d’euros uniquement pour la prise en charge en ville des escarres et ulcères. (3) La prise en charge des personnes avec plaies chroniques représente donc un enjeu de santé publique en termes de prévention, d’accès aux soins et de prise en soins sans ruptures dans leur parcours de soins.

Il s’agit donc d’optimiser les organisations en place sur les territoires de santé notamment en termes de prévention, de favoriser l’accès à une prise en soin adaptée au besoin et de limiter les conséquences humaines et économiques de ces plaies chroniques. Le Pôle MPR Saint Hélier possède une expertise reconnue dans la prise en charge des patients lourdement handicapés et porteurs de plaies chroniques depuis de nombreuses années. Pour répondre à cet enjeu de santé publique sur notre territoire de santé, nous avons mis en place une organisation permettant de garantir au patient porteur de plaies chroniques et aux soignants de proximité un accès facilité à une expertise en cas de besoin en favorisant le « aller vers » : la consultation plaie qu’elle soit présentielle ou en télémédecine, l’équipe mobile de réadaptation réinsertion, l’HAD sont autant de dispositifs qui fluidifient les prises en soins. Comme un parcours de santé idéal pour les personnes avec plaies chroniques permettant une prise en soin globale qui comprend la prévention, le soin au plus près du lieu de vie de la personne, et l’accompagnement de la personne mais également des soignants de proximité.

Bibliographie :

(1) Qu’est-ce que le parcours de soin – Ministère des solidarités et de la santé. https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/parcours-de-sante-vos-droits/liberte-de-choix-et-acces-aux-soins/article/qu-est-ce-que-le-parcours-de-soins

(2) Parcours de soin, HAS, https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2012-05/quest-rep_parcours_de_soins.pdf

(3)    Améliorer la prise en charge des plaies chroniques, mars 2015. https://www.ameli.fr

Retours d'expérience : En Occitanie
Chloé Géri (Montpellier)

La prise en charge des plaies complexes implique de nombreux acteurs médicaux et paramédicaux. Mais le parcours des patients est parfois chaotique, et souvent inadapté lorsqu’il s’agit d’escarres : déplacer un patient fragile, sur de longues distances, en brancard en ambulance présente un risque majeur d’aggravation de la situation. Le rôle d’une équipe de coordination est d’organiser le parcours pour optimiser les déplacements, voire les éviter, limiter les risques de complication en fonction des comorbidités tout en permettant au patient d’avoir accès à l’expertise au plus près de son lieu de vie. L’expérimentation art 51 actuellement en cours au sein de CICAT Occitanie a pour objectif d’évaluer la pertinence d’un fonctionnement en réseau pour la coordination du parcours du patient porteur de plaie complexe dans un souci d’équité d’accès aux soins.

Retours d'expérience : En Île-de-France
Nathalie Faucher (Paris)
Synthèse et perspectives
Sandrine Robineau (Rennes)